Calendrier

« Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

ABF Aquitaine

Echanger des informations sur les bibliothèques et faciliter les contacts entre les bibliothécaires aquitains, membres ou pas de l Association des Bibliothécaires de France

Blog

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

En débat : Plate-forme préparatoire à une loi sur les bibliothèques

Par ABF Aquitaine :: 13/12/2009 à 18:12 :: Infos ABF

Faute de temps, le texte qui suit n’a pu être soumis à l’appréciation des adhérents lors de l'AG 2009. Le Bureau National vous le soumet :

Les bibliothèques ou médiathèques publiques tiennent une place essentielle dans la vie intellectuelle, culturelle, éducative et sociale de notre pays.

Comme les musées et les services d’archives dans leurs domaines respectifs, elles remplissent, pour un certain nombre d’entre elles, une fonction patrimoniale et contribuent à la conservation, à la diffusion et à la valorisation de la mémoire nationale et locale.

Elles diffusent largement à tous les publics la production éditoriale nationale, locale et étrangère, tant pour l’imprimé que pour l’image ou la musique.

Elles accompagnent les citoyens dans leur information et leur formation tout au long de la vie, en liaison avec les structures des enseignements élémentaires, secondaires et supérieurs, et plus généralement avec toutes les organisations oeuvrant dans le secteur de l’éducation non formelle.

Elles proposent à leurs usagers d’importants programmes d’action culturelle et favorisent l’organisation de débats d’idées et la rencontre de créateurs et d’intellectuels.

Elles utilisent pour l’ensemble de leurs missions toutes les ressources technologiques disponibles et proposent par l’intermédiaire de leurs propres sites web ou de ceux de leurs collectivités un large éventail de services en ligne. Elles offrent, pour la plupart, dans leurs espaces un large accès à Internet et contribuent à la réduction de la « fracture numérique » en proposant assistance et formation à tous les usagers.

Elles vont à la rencontre de tous les publics, dans l’enceinte de leurs locaux comme « hors-les-murs » et développent ainsi des services spécifiques à l’intention des personnes handicapées ou malades, des populations en situation d’exclusion sociale et des personnes emprisonnées.

Pour que les bibliothèques continuent à remplir ces missions, pour qu’elles développent leur action et leurs services, pour que leur légitimité soit réaffirmée dans l’espace public, l’Association des bibliothécaires de France demande qu’un texte législatif spécifique (à l’instar de la loi-musées ou de la loi-archives) soit mis à l’étude et préparé par les pouvoirs publics (Etat, collectivités territoriales et universités) en liaison avec les associations professionnelles.

Ce texte devra apporter, dans le respect de la libre administration des collectivités territoriales et de l’autonomie des universités, des réponses claires, en particulier sur les points suivants :

* La participation de l’Etat à la vie des bibliothèques publiques : mise à disposition de personnel d’Etat, propriété des fonds patrimoniaux, évolution de la dotation générale de décentralisation, contrôle technique de l’Inspection générale des bibliothèques.
* La place respective des régions, des départements, des intercommunalités et des communes dans la mise en réseau et le fonctionnement des bibliothèques sur tout le territoire.
* La professionnalisation de l’encadrement et du personnel des différents établissements : création d’un généralat pour les conservateurs territoriaux, liberté de création par chaque collectivité des emplois de conservateur en chef, l’obligation de présence de conservateurs à la tête des bibliothèques les plus importantes et d’une proportion d’au moins 50 % d’emplois qualifiés dans tous les établissements.
* Les conditions d’accès aux bibliothèques : gratuité du prêt, extension des horaires d’ouverture, facilités de circulation du public entre bibliothèques de collectivités différentes, passerelles entre bibliothèques des collectivités territoriales et bibliothèques de l’enseignement supérieur.
* L’attention portée au maintien et au développement d’une offre de ressources numériques largement accessibles dans le respect du droit d’auteur.

Cet ensemble de dispositions devrait conduire à la création de labels nouveaux de niveau national, régional et départemental en fonction de critères précis : qualité et importance des collections, horaires d’ouverture, niveau des budgets d’acquisition, niveau de l’encadrement professionnel, intégration dans les réseaux nationaux, régionaux et départementaux.

L’ABF demande la création d’une Fondation nationale pour les bibliothèques qui permette de regrouper et de répartir des moyens, en provenance notamment du mécénat privé, pour soutenir les actions innovantes de toutes les catégories de bibliothèques.

L’ABF souhaite travailler à la préparation de cette loi avec les autres associations professionnelles. Les textes récents concernant les bibliothèques des universités et la politique nationale de l’information scientifique et technique élaborés par l’ADBU, Couperin et l’AURA fournissent un point de départ pour cette coopération.
L’action menée par l’IABD dans le domaine de la veille juridique devra être capitalisée dans le cadre de cette réflexion commune.

En débat : Bibliothécaire : un métier de service public (texte proposé à la discussion)

Par ABF Aquitaine :: 13/12/2009 à 18:09 :: Infos ABF

Faute de temps, ce texte n’a pu être soumis à l’appréciation des adhérents lors de l’AG de notre association. Il a été rédigé lors du séminaire de Nancy en janvier 2009 par les membres du Conseil National de l’ABF :

Bibliothécaire : un métier de service public

Texte proposé à la discussion

 

Quelque soit leur statut, qu’ils travaillent en milieu urbain ou rural, au sein d’une université, d’un grand établissement, d’un service de santé ou d’une entreprise, les bibliothécaires exercent un métier de service public. Ils remplissent une mission de médiation, socialement reconnue, entre les collections qu’ils constituent et qu’ils rendent accessibles, les services qu’ils proposent et les différents publics.

Evolution de la profession

 Le métier :

Les bibliothécaires se doivent d’être attentifs aux évolutions de la société dans laquelle ils exercent leur métier et aux transformations nécessaires des établissements dans lesquels ils travaillent. Les équipes des bibliothèques s’enrichissent en accueillant de nouveaux professionnels : informaticiens, animateurs, médiateurs, spécialistes de l’administration et de l’action culturelle. Notre association récuse le corporatisme.

Pour étendre leurs horaires d’ouverture et diversifier leurs services, beaucoup de bibliothèques recrutent et forment des vacataires : tout en demeurant vigilants sur la nécessaire professionnalisation des établissements et sur les garanties statutaires qui l’accompagnent, les bibliothécaires réunis au sein de l’ABF considèrent de leur responsabilité d’accueillir et de former vacataires et stagiaires.

L’ABF souhaite encourager des formes de management participatif au sein des établissements qui privilégient la concertation et le partage des compétences de chacun.

A travers la réforme de sa formation d’auxiliaire de bibliothèque, l’ABF veut donner une image renouvelée du métier de bibliothécaire. Dans cette perspective, notre association réaffirme que la formation continue constitue pour chaque bibliothécaire une obligation essentielle dans nos règles déontologiques.

 

Le bibliothécaire et les publics :

Un nombre croissant d’usagers des bibliothèques leur adresse une demande de service public qui dépasse leurs missions traditionnelles. Il est essentiel de prêter attention à ces demandes :

renseignements de type social, accompagnement dans la recherche d’emploi, demande d’autoformation, assistance informatique. Nous devons y répondre en partenariat avec l’ensemble des administrations et des associations compétentes.

L’organisation des espaces à l’intérieur des bâtiments, en particulier des espaces consacrés à l’accueil des publics, doit toujours être pensée en fonction des différents publics accueillis. Les bâtiments et les services des bibliothèques doivent être accueillants pour les personnes handicapées.

Les bibliothécaires ne se réfugient plus derrière un guichet, mais sont largement disponibles, éventuellement repérables par un signe distinctif (badge non nominatif, par exemple) et facilement mobiles à travers les espaces pour accompagner les publics.

Le temps consacré à la présence face aux publics (dans les locaux ou en ligne) constitue un élément essentiel de l’activité des bibliothécaires et ne saurait jamais être inférieur au tiers de leur emploi du temps.

Des bibliothèques accessibles

Par la conjonction de moyens humains pertinents, de la conception des espaces, du développement des services en ligne et de la volonté des bibliothécaires, les bibliothèques françaises doivent être désormais largement ouvertes tout au long de la semaine et de l’année à tous les publics : leurs horaires d’ouverture doivent être augmentés.

Dans cet esprit, nous disons oui à l’ouverture des bibliothèques le dimanche, parce que les bibliothèques sont des institutions culturelles comme les musées, les théâtres, les lieux du spectacle vivant, parce que, à l’expérience, cette ouverture rend les bibliothèques accessibles à des publics nouveaux. Oui à l’ouverture du dimanche, si elle est pertinente dans un lieu donné. Non, à l’idée selon laquelle le dimanche serait, pour ceux qui travaillent ce jour-là, un jour comme un autre. Les compensations proposées doivent être à la hauteur de l’effort demandé aux bibliothécaires.

Nous souhaitons que la future loi sur les bibliothèques l’affirme : le prêt des documents dans les bibliothèques doit être gratuit pour tous. Il s’agit d’un service de base aussi essentiel que l’école. Le partage de la culture et de l’information et le soutien au développement de la lecture sont des causes nationales.

Il faut donc mettre fin aux formalités administratives discriminantes et dissuasives et faire tomber les barrières tarifaires entre communes et entre établissements.

Il faut encourager les bibliothèques qui prêtent leurs documents en nombre illimité.

Congrès de Reims Abf en direct

Par ABF Aquitaine :: 11/06/2008 à 21:53 :: Infos ABF



Le congrès annuel de l'ABF aura cette année lieu à Reims du 12 au 15 juin (programme à télécharger ici).

Si vous n'avez pas la possibilité d'y aller, vous pourrez au moins le suivre à travers le blog du congrès qui sera animé par le groupe de travail "Bibliothèque Hybrides"

Et si vous êtes au congrès, n'hésitez pas à venir nous rencontrer et à participer à nos formations sur le stand B01 (à côté du bar...).

Pour en savoir plus sur le groupe Bibliothèques Hybrides de l'ABF, c'est par ici.

Retrouvez-les aussi sur Bibliopédia.fr ici




Changement au bureau national de l'ABF

Par ABF Aquitaine :: 08/02/2007 à 15:50 :: Infos ABF

Suite aux élections de janvier dernier, une nouvelle équipe est en place sous la présidence de Dominique Arot, de la BM de Lille.

 

Plus d'infos sur le site national de l'ABF :

- le nouveau bureau : http://www.abf.asso.fr/article.php3?id_article=35

- le nouveau conseil national (les présidents de groupe régional) : http://www.abf.asso.fr/article.php3?id_article=36

ABF Aquitaine actus - Blog créé avec ZeBlog